Mortimer Joly - Niké
Mortimer Joly

UN NOUVEAU PROJET DE MICRO-ÉDITION

Suite au succès de son premier projet collectif, Pendant Que Vous Dormez, recueil de nouvelles illustrées autour de la figure des femmes zombies, l’association s’est lancée dans une nouvelle folle aventure, qui s’est rapidement transformée en marathon du travail, tant la thématique du nouveau projet s’est révélée d’une grande densité:

FEMMES ET SPORT(S)!

VAS, NIKÉ!

Plus de deux ans et demi après le premier appel à participation et grâce à une campagne de financement qui a dépassé nos attentes,la revue voit enfin le jour en novembre 2015. Elle ne tient pas son nom d’une chaussure ou d’un gros mot mais bien de la déesse grecque qui personnifie la victoire. Gloria est érudite  mais aussi et surtout pleine d’humour. Elle se compose de 9 nouvelles, 2 BD, 4 illustrations libres, 1 reportage photo, une pièce accousmatique, 3 vidéos et un grand poster ; à base de course de fond, boxe, bodybuilding, basket, javelot, tennis, skate, roller derby, sports nautiques et plein d’autres encore… Son format magazine et ses pages épaisses et glacées font la part belle à l’image.

SUEURS ET RAGES

Beenew pour Niké
Beenew

Les héroïnes de Niké sont (presque) toutes des sportives. Il y en a qui courent pour se sentir vivantes, d’autres pour échapper à leur quotidien. On en trouve aussi qui investissent les sports dits « masculins », à base de distributions de grosses raclées, pour ne pas dire corrections, souvent à la hauteur de ce qu’elles ont pu subir avant. Le motif de la lutte, intérieure ou extérieure, est central. Il y a aussi celles qui se construisent un nouveau corps, en se démarquant des codes classiques de la féminité pour en inventer de nouveaux, qui questionnent une vision bien souvent trop binaire du genre, flirtant avec des limites implicitement interdites. Il y a celles aussi qui ont juste envie de s’amuser et de faire les choses selon leur loi, récupérer du pouvoir sur leur « condition » (« s’empowerer ») en s’amusant, en se faisant du bien, en se dépensant, en se réappropriant tout ce qu’elles ont envie de se réapproprier.

Carocaro pour Niké
Carocaro

 SUEURS ET LOVES

Il y a des guerrières dans Niké, mais pas seulement : quelques auteur.e.s ont trouvé leur inspiration dans l’adolescence. Beaucoup d’entre nous ont mis de côté la pratique sportive après le lycée, quand ce n’est plus obligatoire. Sur un terrain de basket, au sommet d’un plongeoir et… dans une chambre, nos adultes en construction vont se dépasser et apprendre à se connaître, alors même pour certaines qu’elles essayent d’attirer l’attention de l’être désiré.

CITIUS, ALTIUS, FORTIUS

La devise des jeux olympiques modernes (Plus vite, plus haut, plus fort) pourrait être celle de Niké, n’en déplaise à Coubertin, celui qui a remis ces mêmes JO au goût du jour à la fin du 19eme siècle ; « humaniste » autrement célèbre, pourtant, pour sa misogynie. Nous avions d’ailleurs ouvert notre appel à participation avec une de ses citations, symptôme du sexisme omniprésent dans l’univers de la compétition sportive. Nous souhaitons clore la réalisation du projet avec une nouvelle citation, de Marie Marvingt cette fois ci, une de ses contemporaines méconnues, grande sportive, détentrice de dix-sept records mondiaux dans des disciplines très variées, et qui a dit « Je décide de faire mieux encore et toujours ». Cette citation, nous la dédicaçons aujourd’hui à toutes les meufs, avec ou sans sport !

ILLES SONT DANS NIKÉ:

Textes : Rima, Garance Hamon, Manu Causse, Frane Jouberje, Clémentine Jolion-Macé, Lorène, Djuls, E.B, et Hoder / Illustrations : Stéphanie Pottier, Pépé Jane, Carocaro, Eska, Magali Schmitzler alias l’oeil curieux, Marthe’Oh, Nouche, Anaïs Ruch, Mortimer Joly et Beenew / Bandes-dessinées : Virginie Vidal / Illustrations libres : Dragana Zarevska, Loïs Low, sara matou, Céline / Textes et images  Lonely Boy, Ophélie Billebeau / Pièce accousmatique : Ludmila Postel / Vidéos : Camille Ducellier, Teeveedinner, Lucile Doussin / Photo de la Couverture : Rémi Pailleux / Maquette : Bruno Catty

Niké est un projet auto-financé, entièrement bénévole, composé d’une revue, un poster A2 sérigraphié, ainsi qu’un DVD de trois courts-métrages et d’une pièce accousmatique // 300 exemplaires numérotés – numéro unique // 124 pages // format A4 // vendue au prix de 16€ // Disponible par correspondance

www.nikerevue.wordpress.com

Pépé Jane pour Niké
Pépé Jane

 

Extrait de l’appel à participation du 7 avril 2013 :

« Une olympiade femelle serait impratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte. Le véritable héros olympique est, à mes yeux, l’adulte mâle individuel. Les JO doivent être réservés aux hommes, le rôle des femmes devrait être avant tout de couronner les vainqueurs. » Pierre de Coubertin

En 2012, inspirée par l’édition 2013 du festival Edgy Women de Montréal, Gloria la Sauce a eu envie de relancer un projet d’édition sur le même modèle ; cette fois-ci autour de la thématique des femmes et du/des sport/s. Les femmes sportives : qui sont-elles ? Que veulent-elles ? Où vont-elles avec leurs jambes musclées et leur détermination? Battre des hommes sur leur terrain ? Un esprit sain dans un corps sain ? Et l’handisport ? Qui décide de la salubrité ? De l’injonction à la pratique sportive ? L’exercice physique qui entretient le corps des filles pour les maintenir jeunetbelle, en bonne santé ; l’exercice physique pour inventer de nouveaux corps hors-normes? – Mais attention, il semblerait que certaines limites soient infranchissables, le «test de féminité » veille, gare aux femmes qui ne seraient pas  « authentiques ». –

Quel impact sur les rapports hommes-femmes ? Qu’est ce qui est à l’œuvre derrière ça ? Derrière les jupes obligatoires pour les boxeuses sur le ring ? L’interdiction pour cette skieuse de se mesurer aux hommes ? Pourquoi cette méconnaissance de la natation synchronisée masculine ? Y aurait-il quelque part comme une répugnance masquée à envisager la compatibilité entre les valeurs (considérées comme) viriles du sport, telles que l’agressivité, le courage, la pugnacité, la force et ce qui fondent la féminité, douceur, délicatesse et tout le tremblement ?

Il y a de quoi faire avec un thème large comme ça, des tonnes de trucs à dire sur la non-mixité, la non- parité, ou encore la non-médiatisation du sport féminin…

Publicités